Belgique

Image du site http://www.lhotessedelair.com
8 juin 2010
Par Elizabeth Landry

Deux fois l’Atlantique en moins de 24h mais deux bons restos

Je suis peut-être cinglée mais comme le dicton le dit si bien: “On a qu’une vie à vivre!”. Ainsi, après avoir passé 48h en Belgique, j’ai atterri à Montréal à midi et j’ai redécollé à 22h mais cette fois-ci vers Barcelone. OUF! J’ai survécu!

Je vous reviens avec deux bonnes adresses de restaurants suggérés par mes collègues de l’aviation. L’une à Bruxelles. L’autre à Barcelone.

Le Fin de siècle à Bruxelles

9, rue des Chartreux, Bruxelles, Belgique/Ouvert jusqu’à 1 am/Aucune réservation/Argent seulement

Lors de leur séjour à Bruxelles, les p’tites hôtesses de l’air et les p’tits pilotes iront immanquablement manger dans ce curieux restaurant car ici, on sert de bons plats copieux à bon prix. En bonus, sa clientèle est composée principalement de bruxellois et à l’occasion, de professionnels de l’aviation comme moi :)

En fait, l’hôtesse de l’air qui m’a accompagné lors de ma visite m’a raconté qu’elle avait surpris une américaine dire au concierge de l’hôtel qu’elle était allée manger au FIN DE SIÈCLE.

Piquée par la curiosité, ma collègue lui demanda alors: « Pourquoi connaissez-vous cet endroit?». L’américaine, fière de sa trouvaille, lui répondit: «C’est l’hôtesse de l’air de chez American Airlines qui me l’a suggéré!» Bref, un secret bien gardé tout de même.

Je vous décris rapidement l’endroit. Il n’y a pas d’affiche indiquant le nom du restaurant. Il faut donc le connaître pour y aller. Durant l’été, il y a des petites tables dehors. On sait ainsi qu’il y a bien un restaurant à cet emplacement mais pas d’affiche. L’histoire raconte qu’il y a environ sept ans, on a retiré l’enseigne pour la nettoyer et on a tout simplement oublié de la remettre. Il n’y pas de téléphone non plus! Donc, pas de réservation possible.

Pour les prix, ils sont plus que raisonnables. Constatation curieuse: ils ne tombent jamais justes comme dans les autres restaurants. On a donc droit à des 16.92€ pour un jambonneau, 14.32€ pour une escalope de veau ou des 12.37€…Bizarre!

Côté bouche, on offre une cuisine assez variée. Le menu, inscrit sur une ardoise derrière le bar, propose des plats composés principalement de viande. On peut donc manger le fameux jambonneau à la moutarde à l’ancienne en passant par le lapin à la bière Kriek (bière belge) ou l’agneau en papillote.

L’ambiance est agréable et conviviale. L’intérieur a l’air d’un vieil hôtel. Les tables en bois peuvent, à mon avis, accueillir un équipage entier. J’ai également bien aimé les serveurs qui nous ont décrit presque chaque plat en détails.

À essayer: Le Jambonneau à la Moutarde, l’agneau, le lapin ou la Carbonnade (plat typique de la Belgique)

P.S. À ne pas confondre avec son homonyme sur Avenue Louise ou Avenue de l’Armée 3.

 

La Luna à Barcelone

10 calle Abaixadors/ voir carte/93 295 55 13/Metro Jaume 1/ www.lalunabcn.com/Ouvert Lundi à vendredi à partir de 18h à 1h30. Samedi et dimanche à partir de 13h à 1h30/Réservation possible/Carte de crédit acceptée

J’ai découvert ce resto, il y a déjà deux bonnes années. Je n’ai jamais été insatisfaite. Nous savons tous que les Espagnols ne sont pas renommés pour le service à la clientèle. Pour la fiesta peut-être mais honnêtement, ils ne gagneront pas un prix pour leur courtoisie à la table.  Par contre, à La Luna, je ne me suis jamais sentie pressée de manger. On ne m’a pas encore jeté le menu à la figure et les serveuses sont en général bien gentilles. Ce resto mérite donc une petite mention.

Situé dans le quartier de Born, ce chaleureux restaurant se cache dans une petite ruelle sombre tout près de la Basilique de Santa Maria del Mar. Son décor en pierre vaut déjà le détour mais ce sont ses plats délicieux qui me font revenir à chaque fois.

Le resto propose deux différents types de cuisine. D’abord, à l’avant, c’est un menu à tapas. Très simple: patatas bravas, croquetas de bacalao(Croquettes à la morue), quesadillas, ailes de poulet. Il n’y a pas de choix très typiques espagnols ni de calamars. Je n’ai donc pas raffolé des suggestions. À Barcelone, on trouve de bien meilleurs endroits pour les tapas. Je vous en donnerai une autre fois:)

À noter: Cette partie est fumeur. Agréable pour les fumeurs qui ne peuvent plus fumer au Canada. Désagréable pour les autres.


La partie arrière du restaurant est celle que vous devez vous diriger. Là, de grandes tables en bois vous accueillent. Les plats sont élaborés et goûteux. Les prix sont très respectables. Entrées entre 5 euros et 8 euros. Plats principaux (pâtes, poissons ou carne) jusqu’à 18euros. Je choisis toujours la ceviche de pescado (poisson cru avec beaucoup de lime et de la coriande) et le solomillo de ternera a la gorgonzola. C’est tout simplement délicieux.

Description de mes coups de coeur:

Le Solomillo de Ternera a la salsa gorgonzola est un bon gros steak cuit juste à point servi avec une sauce au fromage accompagné d’un gratin de patates à l’ail et de petites asperges croquantes. (17.10 euros)

Le Solomillo de ternera con foie gras est comme son nom l’indique un morceau de steak surmonté d’un morceau de foie gras. (17.90 euros)

Le thon est également très bon. Les pâtes aussi. Bref, vous ne serez pas déçu du tout.

Il y a également une bonne sélection de vins et le litre de sangria est à 14 euros. (C’est dans la moyenne des prix)

Suggestion: Marchez à travers les petites rues du Barri Gotic en vous dirigeant vers le restaurant. Planifiez l’apéro près de la Basilique de Santa Maria del Mar. Plusieurs terrasses à tapas sont à votre disposition. Il y a également des boutiques intéressantes et des pashminas à vendre pour 1 ou 2 euros. Ensuite, vous verrez une petite ruelle à droite en face de l’église. Cherchez, le resto s’y trouve. Après souper, une bonne gelato peut-être agréable!

Poursuivre la lecture
Partagez!