Barbade

Image du site http://www.lhotessedelair.com
10 mai 2014
Par Elizabeth Landry

Mon voyage de surf à la Barbade, mes adresses à retenir

 Nous roulons sur une route asphaltée. Ou plutôt, nous roulons sur une route asphaltée du temps des pirates. J’exagère… une telle matière n’existait pas à l’époque de Barbe Noire. Peu importe car notre Jeep est à toute épreuve. À la croisée des chemins, je dois tourner à droite. Je réfléchis avant d’accomplir ma manœuvre.

« N’oublie pas, pensai-je, tu dois te diriger sur la voie de gauche, et non sur celle de droite».

J’enclenche le clignotant pour indiquer que je tourne. Ah merde, les essuie-glaces s’activent! En fin de journée, j’aurai sûrement compris que l’indicateur des clignotants se situe à l’inverse du côté choisi instinctivement. Ici en Barbade, on utilise le même code de la route que celui au Royaume-Uni car bien qu’indépendante depuis 1966, l’île fut pendant plus de trois siècles sous la domination britannique.

« Attention, on tourne! », annonçais-je à Gen, ma partenaire de voyage qui tente en vain de nous retrouver sur cette carte ne désignant que les points d’intérêts majeurs de l’île sans représenter les routes secondaires telle que celle-ci où nous roulons.

« Mais on va où exactement? », me demande ma belle amie, les cheveux dans le vent.

« On ne voulait pas aller voir le fameux spot de surf Soup Bowl’s à Bathsheba, dans l’est de l’île? »

C’est d’ailleurs dans ce village minuscule que nous désirions à priori établir nos quartiers pour surfer pendant neuf jours. Heureusement, nous avons opté pour un secteur moins isolé où les vagues auront été au rendez-vous du début à la fin.

Gen, surfeuse expérimentée et aventurière dans l’âme suggère d’aller aussi visiter la plage de Bottom Bay.

« C’est sur le chemin », ajoute-t-elle pour me convaincre.

« Euh ça serait cool sauf que tu sais par où passer ? »

Silence. Je me gare sur le bord de la route. Nous sommes perdues. Les yeux rivés sur la carte, nous tentons de nous retrouver. J’entends un crissement de pneus. Une voiture s’avance et un homme aux longues rastas nous interpelle.

« YO MAN! Vous êtes perdues? YO MAN! »

« Oui… » dis-je craintive.

« YO MAN! Vous allez où? »

« Bottom bay »

L’homme s’empresse de nous expliquer les directions. Ni moi, ni mon amie ne comprenons son anglais slang barbadien. Il comprend rapidement que c’est du charabia pour nous. D’un signe de la main à la cool, il nous suggère de le suivre.

« FOLLOW ME! I’LL SHOW YOU THE WAY! »

Et c’est ainsi que nous nous suivîmes cet homme inconnu jusqu’à notre destination finale. Arrivées à destination, il sortit le bras par la fenêtre en guise d’au revoir et poursuivit sa route dans la direction inverse. Il venait d’effectuer un détour que pour nous aider.

Cette situation se reproduisit à cinq reprises pendant la journée. Les Barbadiens: des gens aimables, aidants et souriants qui ont le coeur sur la main. Et pas seulement des hommes seront venus à notre rescousse, je tiens à le préciser…

Mes PLUS Barbadiens

 

1- Les habitants de l’île

2- La couleur de la mer

3- Surfer sans wetsuit

4- Les vagues à Freights Bay

5- Rhum Punch

6- Les hôtels Appartements, un must pour économiser.

 

Mon MOINS Barbadien

1- Les prix élevés des hôtels, location voiture, nourriture, bref tout.

INFOS PRATIQUES

La Barbade est l’île la plus à l’Est de la chaîne d’îles des Caraïbes et l’une qui offre le plus de consistance en matière de surf pendant l’année. De novembre à juin, les alizés soufflent en permanence sur les côtes Est et Sud créant de belles conditions pour pratiquer aussi le Kite-Surf et la planche à voile.

Les spots de débutant à intermédiaire se trouvent au sud de l’île et près de l’aéroport. Je conseille de séjourner à Surfers Point, Surfer’s Bay, Action Beach ou Freights Bay. En louant une voiture, on accède facilement à tous les spots rapidement. Sinon, on peut utiliser les ZR Vans mais beaucoup pourraient refuser de vous embarquer avec votre planche. (Grandeur maximale 7 pieds 2 sinon bonne chance! (2 $ BBD par personne (1 $ US = 2 BBD)).

À savoir: les ZR Vans (prononcé Zed R) sont des mini-vans blanches qui parcourent de courtes distances sur la côte sud. Le voyage est en soi une expérience car le conducteur roule à toute vitesse sur des routes qui laissent à désirer, le volume de la musique est au maximum et on y laisse entrer tout ceux qui se trouvent sur son chemin, et ce, même lorsqu’il ne reste plus d’espace disponible à bord…

Dormir et Cocktails

Surfer’s bay beach Bar & Moonraker Beach Hotel pour prendre un Rhum Punch en regardant la mer et le coucher du soleil. L’hôtel offre des chambres avec cuisinette. La nourriture est excellente et offerte à bon prix. Musique LIVE en soirée.

Zed’s surf Hotel Apartments est situé à Surfer’s Point, une baie agitée mais accès à la plage à 50 mètres. Petit-déjeuner inclus, lunch et souper disponible certains jours de la semaine. Même chose pour Ocean Spay Apartment situé tout près. Balcons vus sur la mer. Petit-Déjeuner inclus et classes de yoga disponibles.

Pour prendre l’un des meilleurs sandwichs au poisson le CUZ’S FISH Shack à Pebble’s Beach. C’est vrai qu’il était bon et la file d’attente de 45 minutes en témoignait.

Tiki Bar pour prendre un rhum punch les pieds dans le sable.

St-Lawrence Gap pour sortir le soir.

Poursuivre la lecture
Partagez!