Chroniques

27 mai 2011
Par Elizabeth Landry

Où sont passés les hommes courtois du Québec?

Un avion est une réplique de la société. À chaque vol, je suis témoin de comportements humains qui représentent assez bien la population.  Il m’arrive à plusieurs occasions d’être choquée par les agissements des passagers mais mon but n’étant pas de les éduquer, je reste impassible et je me contente de leur sourire.

Pourtant, bien que ne puisse pas leur dire ce que je pense, je suis déstabilisée après coup. Je réalise que ce qui me décourage vraiment n’est pas de servir tous ces gens mais de les voir plutôt sous leurs vrais visages. Un visage qui représente la société dans laquelle je vis. Un visage souvent individualiste largement accepté à notre insu.

J’ai évidemment une image en tête lorsque je parle d’individualisme. Je ne désire pas soulever la polémique ici, car bien sûr, plusieurs me diront qu’ils sont altruistes, empathiques et dignes d’être aimés, mais j’ai envie de vous faire part d’un comportement récurrent à bord et qui, à mon humble avis, témoigne d’un manque de respect pour l’être aimé au sein de nombreux couples.

En fait, selon mes observations, un phénomène de non-courtoisie persiste auprès des hommes québécois.

Comment puis-je affirmer une telle chose? Et bien, c’est grâce à un petit test tout simple appelé LE TEST DU VERRE DE PEPSI POUR LA COURTOISIE que j’en suis arrivée à cette conclusion.

Selon mes expérimentations, ce sont les hommes québécois âgés entre 20 et 40 ans qui auront davantage tendance à échouer l’épreuve. En contrepartie, les hommes plus âgés, italiens, anglais ou espagnols passeront haut la main. Il semble que ces derniers soient plus courtois et plus attentionnés envers leur dulcinée que nos hommes du Québec. Allez savoir pourquoi?! L’enquête est toujours en cours :)

Mon but n’étant pas de comprendre le pourquoi du comment, je vous laisse le choix d’en tirer vos propres conclusions. Je vous présente donc le TEST DU VERRE DE PEPSI POUR LA COURTOISIE. Une épreuve insignifiante, j’en conviens, mais qui en dit long sur qui vous fréquentez.

LE TEST DU VERRE DE PEPSI POUR LA COURTOISIE

Cette épreuve ne peut être imposée à tous les hommes dans l’avion. Quelques critères d’admissibilité doivent être observés pour être éligibles à ce test.

Critères d’admissibilité:

# 1: Le candidat doit être de sexe masculin.

# 2: Le candidat doit être accompagné de sa compagne, copine, blonde, femme ou maîtresse.

# 3: Le candidat doit être assis à côté de sa compagne. Il doit être assis le près possible de l’allée, la compagne étant la personne la plus éloignée de l’hôtesse de l’air.

# 4: Le candidat et sa compagne doivent boire la même chose.

La première étape consiste à partir avec les chariots dans les allées afin de servir à boire aux passagers. Avertissement: il faut s’user de patience car il se peut que plusieurs d’entre vous ne soient pas admissibles au test.  N’oubliez pas, les quatre critères doivent être respectés. Pas un! Pas deux ! LES QUATRE! En vérité, VOUS êtes celui qui décidera de participer à l’épreuve, et ce à votre insu.

Je vous mets en situation. Disons que vous êtes dans l’avion. J’avance avec mon chariot. Je m’arrête à votre rangée. Vous êtes un homme qui s’appelle Jonathan. CRITÈRE # 1 RESPECTÉ!

Vous êtes Québécois. Vous vivez en région éloignée ou en ville. Peu importe! Vous avez trente-quatre ans. Vous êtes en couple. Marié? Je ne crois pas. Conjoint de fait? Probablement. Vous voyagez avec votre copine. CRITÈRE #2 RESPECTÉ!

Elle est assise près du hublot. Vous êtes assis près de l’allée. CRITÈRE # 3 RESPECTÉ!

Je vous regarde tous les deux et vous demande ce que vous aimeriez boire. Vous me répondez: deux verres de Pepsi. CRITIÈRE # 4 RESPECTÉ!

Ça y est, vous êtes éligible! Le test peut commencer.

Notez que Jonathan et sa copine auraient bien pu boire deux verres d’eau, deux cafés ou deux «je ne sais quoi». L’important c’est que les deux demandent la même boisson.

Je verse du Pepsi dans le premier verre. Comme je suis dans l’allée, il m’est naturellement plus facile de donner le premier verre à la personne qui est assise le plus près de moi. J’évite les déversements sur les passagers en distribuant les liquides ainsi. C’est une simple logique qui me semble assez évidente. J’assume qu’instinctivement tout le monde devrait comprendre ça et faire la distribution par la suite. NON?

Pourtant, Jonathan ne semble pas comprendre le principe. Je lui donne le premier verre de Pepsi. Je le lui donne à lui car il est celui assis côté allée mais aussi parce qu’il est mis à l’épreuve.

Je teste l’attention qu’il porte envers la belle demoiselle qui lui tient la main.  Il a une amoureuse qui l’adore, mais sait-il vraiment qu’elle existe?

Et bien, il semblerait que non! Jonathan, ce beau jeune gaillard québécois, prend le premier verre de Pepsi dans ses mains. Il ne le passe pas. Il le garde pour lui! Ce verre était pourtant destiné à sa belle éloignée. Elle n’a toujours rien à boire et voilà que Jonathan a déjà les lèvres trempées dans le Pepsi glacé! Et sa douce?

Au risque d’accrocher la tête de Jonathan, j’allongerai donc mon bras vers sa dulcinée afin de lui servir le second Pepsi…

Jonathan vient d’échouer au TEST DU VERRE DE PEPSI POUR LA COURTOISIE…

Et vous mesdames? Aimeriez-vous être accompagnées d’un Jonathan?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez!
< Nouvelles chroniquesAnciennes chroniques >

Laisser un commentaire

avatar

Sergio Ortega
Invité
6 années 25 jours plus tôt

J’aurais passé le premier verre et pris le deuxième, mais j’aurais fait pareil pas nécessairement pour ma tendre moitié, mais aussi pour un collègue, mon père, ma grande soeur, mon comptable, etc.

Et je suis Québécois en passant (pas de souche, mais ça ne fait rien) 😉

Yves Destination-Terre
Invité
6 années 25 jours plus tôt

Salut Elizabeth. En fait, je crois que nous, tous Québecois que nous sommes, aurions avantage à prendre exemple ailleurs afin d’améliorer nos bonnes (ou moins bonnes) manies en rapport avec la courtoisie. Nous sommes un peuple “je-veux-être-le-premier-à-être-servi” et ça se ressent et se voit un peu partout. Dans l’avion, au boulot, sur les routes… Enfin, ce qui m’étonne le plus est que le Jonathan en question, s’il n’avait pas été accompagné de sa copine (disons une parfaite inconnu qui aurait commandé la même chose que lui) et bien, il lui aurait probablement passé le Pepsi avec le sourire!

Bref, je reviendrai toutefois sur le titre de ton article: Où sont passés les hommes courtois du Québec? Réponse: je suis là! Alors bonne journée à toutes et à tous!

jess ica nado
Invité
6 années 25 jours plus tôt

J’aime bien ton commentaire Yves! Ce qui me rappelle: http://jessnofixedaddress.blogspot.com/2011/02/simple-hello.html

Ana
Invité
Ana
4 années 10 mois plus tôt

J’ai été quelque peu surprise Yves par ton commentaire; évidement cela change d’un pays à l’autre mais pour moi il est logique de dire bonjour à n’importe quel personne que je croise dans la rue (je suis française). Peut être es-ce parce que je ne vis pas dans une grande ville comme Paris ou cela serait embetant vu le monde sur les trotoirs… En tout cas je suis d’accord avec toi; ce ne sont que les bonnes manières, dont personne ne veut s’en rappeller ni les appliquer apparement…

Ps: j’adore ton blog Elizabeth ! Continues à nous faire rire et voyager x) j’aimerais devenir pnc a la fin de mes études aussi et lire tes articles me donne encore plus envie de le devenir malgrès les desavantages et problèmes. Quel métier est parfait de toute façon?

Bisous, Ana

jess ica nado
Invité
6 années 25 jours plus tôt

Et voilà un exemple parmis tant d’autres! J’adore Éli, j’espère que tu vas continuer à “tester” les passagers :)

annabelle005
Invité
annabelle005
6 années 24 jours plus tôt

Tout à fait d’accord. Après avoir habité en en France et être revenue au Québec, j’ai été étonnée de constater que certains principes de base de courtoisie ont disparus ou sont inexistants.
Mon conjoint est Français et il m’ouvre les portes pour me faire passer devant, me tend mon manteau pour m’aider à l’enfiler et me donne toujours son “verre de pepsi” en premier. Il semble super attentionné aux yeux de mes amies, voire old school, mais pour lui, c’est normal. Moi j’adore!

Yves Destination-Terre
Invité
6 années 23 jours plus tôt

Je crois que tu touches un point important, car il fut une époque pas si lointaine où on se faisait regarder de travers juste à ouvrir une porte. Ce n’était plus vu comme un geste de courtoisie, la faute de l’indépendance justement. Mais pas plus tard que ce midi, j’ai tenu la porte à une femme qui sortait de la caisse pop et elle m’a dit textuellement: “merci, c’est très gentil de votre part”. Chose certaine, il est en train de se produire un retour aux valeurs d’antan, où certaines femmes comprendront que derrières ces gestes posés par les hommes, il n’y a aucune arrière pensée, sauf l’envie de faire plaisir.

audrey l mckee
Invité
audrey l mckee
6 années 20 jours plus tôt

hahahaha trop pathetique! lol
le pire moi j’penses que c les bonbons!!!
combien de fois t’as le couple encore assis cote-a-cote, mais un des 2 dort, et on passe les fabuleuses menthes a la fin du vol et celui qui ne dort pas au lieu de juste en prendre 2 et le donner plus tard ou qd l’autre personne se reveillera. Non c’est beaucoup trop penser plus loin que son propre nez, vaut mieux s’enligner un bon coup de coudre sur sa compagne ou son compagnon pour lui dire:« hey tu veux tu un bonbon?» ou lui pointé indignement le plateau de bonbons afin que la personne se serve elle-meme!!! repugnant!!!! ca me traumatise de la race humaine a chaque fois!!!

A+
Bonnes chroniques miss! c toujours encourageant de voir que vols apres vols y’a bcp de pareille au meme, mais qu’on se comprend toutes et tous! lol 😉 que de peripeties!

Yves Destination-Terre
Invité
6 années 18 jours plus tôt

Message pour Danoux: tout d’abord, il ne faudrait peut-être pas prendre cet article au premier degré. Il faut savoir en capter la subtilité et c’est peut-être cela en fait que vous n’avez pas été en mesure de faire. Pour ma part, je trouve que le titre du blog de Elizabeth est très à propos: Chroniques d’une hôtesse de l’air, ça fait très bien et je ne crois pas que jamais personne ici n’a vue rien d’offensant dans ce titre. Serait-ce mieux s’il fallait le nommer Chroniques d’un agent de bord? J’en doute. Je crois aussi que les lecteurs de ce blog sont suffisamment intelligents pour voir qu’il n’y a rien d’offensant là non plus.

De plus, qu’il y’a-t-il de si dégradant dans le terme “hôtesse de l’air???” Rien selon moi. Je trouve cela très noble au contraire. Même qu’à la limite je le trouve préférable à celui d’agent de bord. Et puis s’il y a eu des claques sur les fesses qui se sont données par le passé, et bien c’est qu’il y avait des hommes trop irrespectueux pour poser le geste, et des hôtesses qui n’auraient peut-être pas dûe les accepter. Et ne venez surtout pas me dire que parfois elles n’avaient pas le choix.

En bref, j’aime bien le blog d’Elizabeth (et son titre) et je crois pas que je suis le seul a y prendre plaisir sans trop accrocher sur des articles de la sorte. La nature humaine étant ce qu’elle est…

À quand ton prochain article Elizabeth? Nous sommes déjà tous très impatient!!!

dominique landry
Invité
6 années 14 jours plus tôt

Yves Destination-Terre très bien répondu à Danoux et, Élizabeth, je suis assez fière de ta réponse aussi. Danoux ne serait-il pas frustré ou serait-il une ELLE ? Personnellement, j’adore le titre d’hôtesse de l’air et les photos du blog qui vont avec. Aujourd’hui, en 2011, nous aimons faire aller notre imagination et penser que tout n’est pas toujours vrai comme lorsque nous étions enfants. Ça met du piquant dans la journée. Les mots changent mais la JOB reste la même comme par exemple une agente administrative est tout bonnement notre bonne vieille secrétaire !

Yves Destination-Terre
Invité
6 années 13 jours plus tôt

En réalité, Dominique, comme tu l’as dit, on a essayé pour contrer le passé de trouver toutes sortes de nouvelles dénominations (et nominations!) reliées à l’emploi ppour satisfaire une éternelle catégorie de travailleurs insatisfaits. Mais à la base de tout, et malgré les mots, rien ne sera jamais aussi important que le respect envers les autres. C’est la même chose pour le préposé à l’entretien d’aujourd’hui, qui dans notre jeunesse était ce bon vieux concierge!

Ken
Invité
Ken
6 années 8 jours plus tôt

Très chère Elizabeth
Je raffole de tes petits tests et mises en situation. Cependant je n’ai pu me soumettre à ce dernier petit quiz puisque je ne fréquente pas une femme qui boit du pepsi, c’est un de mes critères de sélection. Par contre, si la situation se présente et que tu me tends ledit breuvage pour ma compagne, puis-je te demander ton numéro de téléphone et rester dans la colonne des hommes courtois??

Cloud bouncer
Invité
Cloud bouncer
6 années 8 heures plus tôt

A ce cher Danoux (choux) qui ne s’est pas encore extériorisé… Mon cher agent de bord, quelle bataille as- tu vraiment livré si ce n’est que de faire un travail antérieurement effectué par la gente féminine a 95 % et exiger par orgueil de ne pas se faire appeller Hôte de l’air! Bien sûr moins beau et masculin n’en déplaise Danoux, les Chroniques de Mme se veulent un brin d’humour dans un travail pas toujours facile…et sont un reflet de notre société et des autres également que nous avons l’occasion de côtoyer quotidiennement au travail. Par curiosité, avez-vous tapé Chroniques hotesses de l’air ou Chroniques agent de bord pour tomber sur ce site rafraichissant? En avion, donnes-tu le Pepsi a ton chum avant, ou apres?
Comme diraient nos cousins en France, bonne continuation!

nostromos
Invité
nostromos
5 années 10 mois plus tôt

Finger in the nose ! Je sais que je l’aurais passé car il rejoint un autre test dans le même esprit qu’il vous faut absolument essayer lors d’un premier rencart pour tester votre accompagnatrice car il peut en dit long sur sa personnalité.
Pour ce test, il vous faut ouvrir la portière de votre vieille voiture côté passager (jusque là tout est normal sauf si déjà vous n’êtes pas courtois). Pour rejoindre le volant vous faites le tour de votre véhicule (pas à la “Starsky et Hutch” bien sur cf : http://www.youtube.com/watch?v=AjLqtioEpm8). Si votre dame s’est penchée pour lever le loquet de la portière avnt que vous n’ayez mis la clé dans la serrure c’est qu’elle vous estime.

wpDiscuz