Destination voyage

Image du site http://www.lhotessedelair.com
17 décembre 2017
Par Elizabeth Landry

Plonger sur le Grande-Barrière de Corail. Mon aventure sur le Spirit of Freedom

Il m’était impossible de visiter l’Australie sans plonger sur la Grande-Barrière de corail et la meilleure façon de la découvrir est d’embarquer sur un liveaboard pendant quelques jours.

C’est au départ de la ville de Cairns dans le nord de l’Australie que la majorité des bateaux de plongées sont ancrés. Pour les plongeurs débutants vous aurez l’embarras du choix et pourrez vous joindre à un liveaboard pour suivre votre cours OpenWater.

Par contre, pour les plongeurs plus expérimentés et désireux de plonger sur des sites plus avancés avec des compagnons de même niveau, peu de bateaux répondent à ces critères.

De mon côté, c’est sur le Spirit of Freedom que je me suis embarquée pour une semaine. Un bateau de plongée pour plongeurs déjà certifiés. Je me suis joins à une expédition effectuée qu’une fois par année dans le nord de la Grande-Barrière de corail.

Ce liveaboard fera le bonheur de tous les fans de plongée sous-marine. Ici, tout est bien organisé, réfléchi et orienté SÉCURITÉ. Heureusement, car lorsque nous plongeons, la terre se situe à des heures de navigation. Aucun hélicoptère ne peut atterrir sur le bateau. Tous les plongeurs portent un GPS sur eux, au cas où le courant nous emporterait.

Lors de mon séjour, le courant était beaucoup trop au rendez-vous alors nous effectuions des plongées de dérive. Les dinghy (les petits bateaux pneumatiques) venaient donc nous chercher en mer une fois la plongée terminée.

Avant d’entrer dans l’eau, l’équipage vérifie notre équipement, applique de l’anti-buée dans nos masques et en BONUS, nous installe nos palmes. C’est le service FINDERELLA, comme Ellis, l’un des guides l’a drôlement nommé.

Sur le Spirit of Freedom, la routine va comme suit. Manger, plonger, manger, plonger, manger, plonger et dodo. À raison de 4 à 5 plongées par jour, c’est exactement ça!

Voici une vidéo de mon expérience. J’ai vraiment eu l’impression d’être une BOND GIRL et vous comprendrez pourquoi. Ce voyage restera gravé à jamais dans ma mémoire.

 

Informations:

Spirit of Freedom – À partir de 2000$

www.spiritoffreedom.com.au

Facebook et Instagram

Telephone +61 (0)7 4047 9150

 

 

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
13 décembre 2017
Par Elizabeth Landry

Youdi: le guide francophone qu'il vous faut à #BALI

À Bali, tous les chauffeurs de taxi vous le diront: ils peuvent vous apporter partout où vous voulez; des rizières de Tegalalang au temple de Tanah Lot ou peut-être même voir le volcan Agung cracher des cendres.

Il y a cinq ans, j’avais embauché l’un de ces guides. Il nous avait fait un itinéraire pour voir les rizières et il avait fait un arrêt pour voir les fermes de café Luwak, ou plutôt pour nous en faire acheter…

La journée avait été agréable mais je n’avais pas compris grand-chose des explications du guide.

À Bali, des guides touristiques il y a en a BEAUCOUP. Sauf qu’à mon avis, leur accent anglais reste difficile à comprendre.

J’ai rencontré Youdi grâce à mon amie Sarah qui s’est fait donner son nom par des touristes françaises. À mon tour, je vous transmets ses coordonnées parce que si vous allez à Bali, votre voyage ne sera plus le même après avoir passé une journée avec lui.

Il est Javanais mais habite Bali depuis des années. Il parle français à la perfection, car il a vécu en Suisse pendant 10 ans. Il connait les rizières, la vie sur l’île et il réussira certainement à répondre à toutes vos questions.

Lors de notre journée avec lui, nous lui avions demandé de voir les rizières de Tegalalang, plusieurs temples sur le chemin, peut-être une cascade si nous avions le temps. Je m’attendais à passer la majorité de mon temps dans la voiture et ce fut tout le contraire.

Ce que je ne savais pas c’est qu’avec Youdi, c’est plutôt l’expérience qui prime et non la visite du temple lui-même.

Gare aux non-aventuriers car cette journée est très active. Nous avons parcouru des rizières, dégusté du café offert par l’habitant sur le perron de sa maison, nous avons marché sous la pluie battante et en bonus, visité comme prévu tous les sites que nous voulions.

Pour reproduire le même itinéraire que moi :

Rizières Tegalaland en voiture

Puis à la marche: Temple Pura Mengening en passant par le monument funéraire de Gunung Kawi jusqu’à la source sacrée Pura Tirta Empul.

Si vous avez encore de l’énergie par la suite, Youdi ajoutera des sites selon vos désirs, mais pour notre part, nous étions «brulées» haha!

♦  Prévoir un snack dans votre sac à dos si vous êtes du genre à avoir faim comme moi à tout moment

♦ Une bouteille d’eau même si le guide prévoit le coup

♦ Un sarong pour entrer dans les temples (Youdi prévoit aussi si jamais vous n’en avez pas un)

Les rizières de Tegalalang pour la photo Instagram

Bien que touristiques les rizières de Tegalalang valent le détour car elles sont magnifiquement abruptes et situées à seulement trente minutes de la ville de Ubud. Youdi nous y a amené tôt le matin afin d’éviter la horde de visiteurs prévus pendant la journée.

Aventure dans les sentiers du temple Pura Mengening jusqu’au monument funéraire de Gunung Kawi (petit Petra 🙂 )

Temple de Gunung Kawi

 

Pris par la pluie nous nous sommes arrêtés chez l’habitant le temps d’un café.

 

La source sacrée de Tirta Empul

Ce temple est très important pour les Balinais où ils y viennent pour se purifier. Youdi nous explique qu’il y a 13 fontaines et que l’on doit passer de l’une à l’autre en se mouillant la tête pour accomplir le rituel. Les touristes sont invités à le faire aussi, le tout dans le respect des lieux. Faites un voeu !

 

 

INFORMATIONS:

Youdi Guide Francophone

Whats App: +62 819 3629 54 80

Courriel: youdibali@gmail.com

Facebook   ⇒   youdibali.guidefrancophone

Instagram ⇒ @youdibali

Prix: environ 1 100 000 rupiah pour la journée

 

Vous voulez partager vos impressions, vous avez des bonnes adresses à partager? N’hésitez-pas à nous laisser un commentaire ci-bas ou pour ne rien manquer abonnez-vous à notre Infolettre et suivez-nous sur Facebook, Instagram ou Youtube!

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
13 septembre 2017
Par Elizabeth Landry

48 h à Lisbonne: Mes habitudes en escale et quelques bonnes adresses à retenir

Cet été j’ai beaucoup volé vers Lisbonne. J’ai demandé cette destination d’abord parce que je l’adore mais aussi parce que les vols sont courts et donc moins fatigants. Je l’avoue, je préfère de loin travailler un vol moins long et en faire un de plus par mois pour cumuler mes heures que de me «taper» des douze heures en ligne et en avoir pour des jours à m’en remettre.

Lisbonne a tout ce qu’une hôtesse peut désirer. Il fait chaud, on mange bien, la plage est accessible à quelques arrêts de train, le shopping est wow et le verre de vin est à 3 euros!

Voici donc mes petites habitudes de l’été en condensé.

Après l’atterrissage

Je n’ai pas dormi de la nuit alors une fois arrivée à l’hôtel, c’est la sieste obligée. Dans le lobby, l’équipage se donne rendez-vous en soirée afin d’aller manger ensemble.  À tout à l’heure!

L’Apéro – 19 H

Comme à l’habitude, nous faisons un arrêt quelque part pour prendre l’apéro. Plusieurs choix possibles dont l’un qui est bien apprécié est la Terrasse Park.

Une terrasse plutôt spéciale car elle se situe en haut d’un parking et offre une belle vue sur la ville de Lisbonne.

Terrasse Park, Calçada do Combro, 58

 

J’aime aussi une autre terrasse qui est située juste en haut de l’Alfama, près du Miradouro das portas do sol et qui offre une vue encore meilleure sur la ville et son fleuve. Une bonne option pour prendre un verre avant d’aller écouter du fado et de déambuler dans l’Alfama.  (voir sur la carte)

Le restaurant du premier soir

Le Bairro do Avillez: un espace conçu par le chef José Avillez où plusieurs restaurants s’y retrouvent. Ici on peut manger à la Taberna, à la Cantina Peruana, au Pateo. Les prix sont plus chers mais on sort de la cuisine traditionnelle portugaise et on s’en met plein les papilles. Le restaurant est situé dans le quartier branché Chiado et tout près de la rue Atalaia pour aller faire la fête par la suite.

Bairro do Avillez , Rua Nova Da Trindade, 18, Lisbonne. 351 215 842 002. ouvert tous les jours de midi à minuit. www.bairrodoavillez.pt  Voir carte.

Pour faire différent et écouter du Fado

On ne peut pas visiter le Portugal sans écouter au moins une fois du fado, ce chant traditionnel portugais et si émouvant.

Deux adresses:

BOTECO DA FÀ

J’ai essayé plusieurs restaurants à Fado et j’ai bien apprécié le Boteco da Fà dans l’Alfama. C’est un endroit touristique mais l’ambiance est intime et le fado était très bien.

Boteco da Fà – Rua do Vigário 70 – voir carte – Réservation nécessaire et arrivez vers 20 h 30 car le fado commence à 21 h.  Carte de crédit acceptée.

TASCA DO CHICO

On m’a aussi suggéré un autre endroit qui est situé dans le Bairro Alto mais je n’ai pas encore eu la chance d’essayer, la Tasca do Chico, un bar qu’on fréquente pour écouter du fado populaire (fado vadio). Allez-y en soirée.

Tasco do Chico, Rua do Diário de Notícias 39, voir carte

LA FÊTE!

2 adresses: A CAPELA et Pensão Amor

Pour les fêtards, on se permet de sortir lors de la première nuit d’escale car souvent la veille du vol, il faut se coucher tôt. C’est la rue Atalaia et les ruelles avoisinantes qui valent le détour. Ici plusieurs bars s’alignent et il y en a un certainement qui saura vous satisfaire.

Passez voir Pedro, le propriétaire du A Capela qui commence à bien connaître les membres d’équipages!

A Capela

 

 

Pour passer la soirée dans un bar qui sort de l’ordinaire, visitez le Pensão Amor, un bar burlesque, style années 40 qui cache de mystérieux recoins dont une librairie érotique et une salle avec une diseuse de bonne aventure.

Journée libre – Direction Praia da Carcavelos

Cet été avec la température médiocre que nous avons eu au Québec, j’ai délaissé la visite et adopté la détente à la plage.

Après le réveil, je saute dans un taxi direction la gare Cais do Sodré et de là je prends le train en direction de Cascais, sortie Carcavelos. (l’aller-retour revient à un peu plus de 4 euros. Conservez votre billet en main car en sortant de la station vous devez l’utiliser pour ouvrir les portes automatiques)

Une fois arrivée, je loue une chaise et un parasol pour 10 euros et j’en profite toute la journée. Il y a un restaurant à proximité pour acheter des sandwichs et de la bière pour apporter:)

Après la plage – Arrêt au TIME OUT sur le chemin du retour

Un rendez-vous gastronomique à ne pas manquer. Un grand marché en bordure du fleuve qui est situé juste en face de la gare sur le chemin du retour. Ici, il y a en pour tous les goûts. Essayez le sandwich à la pieuvre ou asseyez-vous à l’un des comptoirs d’un des chefs renommés.

Mercado da Ribeira – Time Out, Avenida 24 de Julho, voir carte.

Ouvert du dimanche au mercredi de 10 à minuit et du jeudi au samedi du 10h à 2h.

Bom viagem!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
18 juillet 2017
Par Marie-Eve Garand

Voyage en Croatie: les coups de coeur d'une hôtesse de l'air

Ce petit pays d’Europe du Sud-Est, membre de l’Union européenne depuis 2013, regorge de merveilles. Du massif des Alpes dinariques au littoral de la mer Adriatique, il y a de quoi satisfaire tous les types de voyageurs. Après y avoir passé une semaine (bien remplie, dois-je dire), voici quelques-uns de mes coups de cœur !

Zagreb

La capitale fourmille d’activités : les terrasses et les cafés, mais aussi les parcs et les rues de la vieille ville.

Vous avez envie d’un bon café ou d’une bière locale sur une coquette petite terrasse ? Juste à votre droite après la petite chapelle de Kamenita vrata (Stone Gate) se trouve la jolie terrasse de chez Crafter’s. Le muret de pierres est garni de pots de plantes et les parasols sont très appréciés par une chaude journée d’été !

Pour clore la journée avec une soirée toute en musique, dirigez-vous vers la haute ville, sur l’avenue piétonne nommée Strossmartre. Ce lieu de rencontre offre une vue splendide de la capitale. Dégustez une bière tout en écoutant de la musique « live ».

 

Une adresse à retenir :

CROP – Authentic Croatian Gifts – Des savons à la lavande et à la cannelle, des biscuits aux figues et à l’orange… Vous en aurez plein les sens ! (voir sur la carte)

 

Le parc national des lacs de Plitvice

Un site classé patrimoine mondial de l’UNESCO à ne pas manquer! On se laisse charmer par les petits sentiers à travers les chutes et les boisés en dénivelés, pour en sortir ressourcé et plus zen. Un bain de nature parfait… Mais seulement à condition d’être arrivé dès l’ouverture à 7h00 (parfait pour les lève-tôt !) car le parc se remplit rapidement et il devient alors plus difficile de naviguer à travers la foule.

Pltivice, el parque nacional más conocido en Croacia ✈️🌍💯

Une publication partagée par World Capitals🔝 (@capitalesmundiales) le

Split

Un bijou de l’Adriatique, cette ville a tout pour plaire. On sillonne les ruelles du centre historique à l’architecture vénitienne en s’arrêtant pour déguster un Apérol Spritz sur une terrasse ombragée, on se prélasse au soleil, allongé sur un rocher de la plage Ježinac, on déguste un décadent repas de poisson frais au Konoba Matejuška au son de la pianiste invitée… Tout est parfait!

Bonnes adresses :

Konoba Matejuška, Tomića Stine 3 , Split voir carte (réservation nécessaire pour le repas du soir)

Pecado, Trogirska 7, Split,  voir carte (je recommande le plat de pâtes aux champignons, crevettes et truffes)

Zadar

Cette petite ville fortifiée construite sur une presqu’île était LA destination européenne de l’année 2016 !

Zadar nous offre l’un des plus beaux couchers de soleil, accompagné de la mélodie des orgues marines (Sea Organ), avec juste à côté, le Salut au soleil (Greetings to the Sun), pièce d’art moderne composée de 300 panneaux de verre qui s’illuminent à la tombée du jour. Un spectacle magique pour les petits et les grands.


  • Ma dernière bonne adresse : le guide voyage/blogue www.frankaboutcroatia.com (en anglais seulement), très utile dans la planification de cette petite escapade !

À propos de notre collaboratrice

Marie-Eve vit de sa passion du voyage depuis plus de dix ans en tant qu’hôtesse de l’air. Fille de militaire, elle a vécu en Belgique, et n’a cessé de voyager autour du monde depuis, tant pour le plaisir que pour le travail. Ses découvertes favorites incluent la Corse, la Turquie et l’Indonésie. Elle raffole de la lecture, du yoga et de la cuisine du monde et s’affectionne de la cuisine végétarienne

 


Vous avez fait des découvertes en Croatie et aimeriez nous en faire part? Laissez-nous un commentaire ci-bas!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!