Destination voyage

hotesse_air_destination_voyage2

Image du site http://www.lhotessedelair.com
18 juillet 2017
Par Marie-Eve Garand

Voyage en Croatie: les coups de coeur d'une hôtesse de l'air

Ce petit pays d’Europe du Sud-Est, membre de l’Union européenne depuis 2013, regorge de merveilles. Du massif des Alpes dinariques au littoral de la mer Adriatique, il y a de quoi satisfaire tous les types de voyageurs. Après y avoir passé une semaine (bien remplie, dois-je dire), voici quelques-uns de mes coups de cœur !

Zagreb

La capitale fourmille d’activités : les terrasses et les cafés, mais aussi les parcs et les rues de la vieille ville.

Vous avez envie d’un bon café ou d’une bière locale sur une coquette petite terrasse ? Juste à votre droite après la petite chapelle de Kamenita vrata (Stone Gate) se trouve la jolie terrasse de chez Crafter’s. Le muret de pierres est garni de pots de plantes et les parasols sont très appréciés par une chaude journée d’été !

Pour clore la journée avec une soirée toute en musique, dirigez-vous vers la haute ville, sur l’avenue piétonne nommée Strossmartre. Ce lieu de rencontre offre une vue splendide de la capitale. Dégustez une bière tout en écoutant de la musique « live ».

 

Une adresse à retenir :

CROP – Authentic Croatian Gifts – Des savons à la lavande et à la cannelle, des biscuits aux figues et à l’orange… Vous en aurez plein les sens ! (voir sur la carte)

 

Le parc national des lacs de Plitvice

Un site classé patrimoine mondial de l’UNESCO à ne pas manquer! On se laisse charmer par les petits sentiers à travers les chutes et les boisés en dénivelés, pour en sortir ressourcé et plus zen. Un bain de nature parfait… Mais seulement à condition d’être arrivé dès l’ouverture à 7h00 (parfait pour les lève-tôt !) car le parc se remplit rapidement et il devient alors plus difficile de naviguer à travers la foule.

Pltivice, el parque nacional más conocido en Croacia ✈️🌍💯

Une publication partagée par World Capitals🔝 (@capitalesmundiales) le

Split

Un bijou de l’Adriatique, cette ville a tout pour plaire. On sillonne les ruelles du centre historique à l’architecture vénitienne en s’arrêtant pour déguster un Apérol Spritz sur une terrasse ombragée, on se prélasse au soleil, allongé sur un rocher de la plage Ježinac, on déguste un décadent repas de poisson frais au Konoba Matejuška au son de la pianiste invitée… Tout est parfait!

Bonnes adresses :

Konoba Matejuška, Tomića Stine 3 , Split voir carte (réservation nécessaire pour le repas du soir)

Pecado, Trogirska 7, Split,  voir carte (je recommande le plat de pâtes aux champignons, crevettes et truffes)

Zadar

Cette petite ville fortifiée construite sur une presqu’île était LA destination européenne de l’année 2016 !

Zadar nous offre l’un des plus beaux couchers de soleil, accompagné de la mélodie des orgues marines (Sea Organ), avec juste à côté, le Salut au soleil (Greetings to the Sun), pièce d’art moderne composée de 300 panneaux de verre qui s’illuminent à la tombée du jour. Un spectacle magique pour les petits et les grands.


  • Ma dernière bonne adresse : le guide voyage/blogue www.frankaboutcroatia.com (en anglais seulement), très utile dans la planification de cette petite escapade !

À propos de notre collaboratrice

Marie-Eve vit de sa passion du voyage depuis plus de dix ans en tant qu’hôtesse de l’air. Fille de militaire, elle a vécu en Belgique, et n’a cessé de voyager autour du monde depuis, tant pour le plaisir que pour le travail. Ses découvertes favorites incluent la Corse, la Turquie et l’Indonésie. Elle raffole de la lecture, du yoga et de la cuisine du monde et s’affectionne de la cuisine végétarienne

 


Vous avez fait des découvertes en Croatie et aimeriez nous en faire part? Laissez-nous un commentaire ci-bas!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!
6 juillet 2017
Par Elizabeth Landry

Comment faire pour réserver un balcon pour la San Fermin à Pamplona?

Que vous soyez pour ou contre cette fête qui se déroule annuellement du 6 au 14 juillet dans les rues de Pamplona, c’est un évènement qu’il faut au moins voir une fois dans sa vie.

L’évènement qui a rendu cette fête célèbre s’appelle l’encierro. Tous les matins à 8 am, les taureaux qui seront combattus dans l’après-midi par les toréadors sont lâchés dans les rues jusqu’aux arènes. Pendant le parcours, des volontaires courent dans les rues en essayant d’éviter les taureaux enragés.

Comme les Espagnols savent bien festoyer, l’alcool coule à flot d’où l’importance de louer un balcon pour profiter du spectacle sans se faire piétiner par des touristes trop bourrés…

Les habitants de la ville louent des espaces sur leurs balcons donnant sur la calle Estafeta. Environ 50 euros par personne selon la vue offerte.

Voici le site où vous pourrez contacter les gens qui louent un espace. Arrivez tôt au moins 1 heure avant car vous ne pourrez plus accéder à la rue et entrer dans l’établissement.

Visitez ce site pour consulter les offres.

Voici en images ce qui vous attend!

 

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
20 juin 2017
Par Elizabeth Landry

Pourquoi les agents de bord aiment faire escale à Malaga?

J’adore faire escale à Malaga. À chaque mois, j’inscris les lettres AGP en priorité dans ma demande de vol. D’ailleurs, je peux vous dire que je ne suis pas la seule qui le fait. Auprès des équipages, la belle ville espagnole est une destination très prisée. Vous vous demandez pourquoi? Découvrez-le en suivant mes pas.

1.Tout se visite bien en marchant

La ville de Malaga n’est pas très grande. Plus de 500 000 habitants en comparaison à 1.6 million d’habitants à Barcelone. Résultat: la distance à parcourir entre le point A et point B se marche facilement. De votre hôtel, qu’il soit en bordure de la vieille ville ou dans les ruelles étroites de Malaga, il suffit de marcher le long du port ou par le Paseo del Parque et vous arrivez à la plage de la Malagueta en 15 minutes.

En escale, j’aime bien courir le long de la mer pour me réveiller. Ensuite, je plonge dans l’océan lorsque la température le permet.

2. La plage et ses chiringuitos

Impossible de passer par Malaga sans se prélasser sur la plage. La playa de la Malagueta est la plus connue et la plus rapprochée du port.

Suggestion: une fois arrivé à l‘enseigne MALAGUETA qui se tient sur la plage, poursuivez votre chemin en gardant la mer sur votre droite et rendez-vous jusqu’à la prochaine parcelle de sable. Là, il y a le Chiruiguito Tropicana qui offre la location de chaises et de palapas au coût de 5 euros.

Faites aussi escale avec à Granada: Mes coups de coeur à Grenade

Les chiringuitos sont des restaurants alignés sur la plage qui ouvrent normalement en saison estivale et qui offrent des grillades préparées sur un barbecue extérieur.

Autre adresse: Chiringuito Sicsú pour prendre le lunch. Le personnel est plus sympathique qu’à d’autres chiringuitos (tsé les Espagnols ne sont pas reconnus pour leur bon service à la clientèle…)

Allez-y pour prendre le lunch ou pour prendre un apéro. Situé juste à côté du gros signe MALAGUETA.

3. On mange bien

J’avoue que je me suis un peu habituée à fréquenter les mêmes adresses pour me restaurer. Pour connaitre la liste complète de mes adresses préférées cliquez ici.

Vous devez absolument aller prendre l’apéro sur le top du restaurant Batik pour avoir une belle vue sur la vieille ville. Un secret : il donne sur le beau penthouse de Antonio Banderas... on dit qu’il sort souvent sur son balcon lors de la Semana Santa. Peut-être vous saluera-t-il?

4. Shopping, Shopping, Shopping

C’est bien connu les hôtesses aiment magasiner…beaucoup! La plupart d’entre nous fréquentent le Primark dès notre arrivée pour faire le plein de bas collants et autres accessoires à moindre (vraiment moindre! ) prix.

De mon côté j’aime visiter la boutique Dolores Promesas pour ses belles robes et son design intérieur qui nous fait entrer dans le monde de cette Dolores et son petit chien. Le concept vaut le détour alors passez y jeter un coup d’oeil.

J’ai un jour flanché pour une robe noire à pois et depuis je la porte à presque chaque escale… un bon investissement?

Une autre boutique qui me plait beaucoup est SENORITA WHITE SHOP. Les vêtements proposés sont funky et colorés et ils nous donnent le goût de prendre un cocktail sur le bord d’une piscine 🙂

Bien sûr, pour les grandes chaînes comme Zara, Stradivarius ou Bershka, on se rend sur la rue Calle Marqués de Larios.

5. Des activités pour tous les goûts

C’est bien cool le shopping mais pour y passer quelques jours dans une ville, il faut pouvoir ajouter quelques activités à notre programme.

D’abord, on peut parcourir les murailles du château Castillo de Gibralfaro pour avoir une vue impressionnante sur la ville de Malaga. On visite ensuite l’Alcazaba plus bas ainsi que le Teatro romano pour s’imprégner d’histoire.

En marchant dans la ville, vous verrez plusieurs indications qui mènent au musée Picasso, Malaga étant la ville natale de l’artiste. Vous pouvez aussi visiter la maison où il est né dans la Plaza de Merced.

La location d’un vélo est une bonne option si vous voulez voir au-delà de la ville tout en pratiquant une activité physique. Vous pouvez louer des vélos dans le port chez QQ Bikes au coût de 15 euros pour la journée. Si vous voulez ne pas trop vous fatiguer, je vous suggère de prendre un vélo électrique (30 euros la journée).

Longez la plage jusqu’au prochain village de El Pedregal (Paseo Maritimo El Pedregal) où vous prendrez le lunch sur une terrasse. Vous pouvez également profiter de la plage avant votre retour en ville.

Pour en connaître plus sur les activités et monuments à visiter, faites un tour sur le site de l’Office du tourisme de Malaga.

Bonne escale!

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à mon blogue. Suivez-moi sur Facebook ou sur Instagram.

Et surtout, entrez dans le mystérieux monde de l’aviation en lisant mes livres!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
14 juin 2017
Par Elizabeth Landry

Visiter Jérusalem depuis Tel-Aviv en une journée. Quoi voir en priorité?

Les vols vers Tel-Aviv avec Air Transat viennent de commencer. Plusieurs de mes collègues s’envoleront vers l’Israël pour y faire escale. Comme j’ai eu la chance d’y passer trois semaines en mars dernier, on me pose plusieurs questions concernant la visite de la ville de Jérusalem. Voici donc mes recommandations pour faire un DAY TRIP depuis Tel-Aviv vers la ville sainte.

Comment puis-je me rendre à Jérusalem depuis Tel-Aviv ?

En bus. Et c’est assez facile. Visitez le site de Tourist Israël où tout est bien expliqué.

Une fois arrivé à la gare centrale de Jérusalem, le tramway est situé juste en face. Prenez le tram qui vous apportera vers la droite (en direction des lignes Ha-Davidka, Jaffa Center, City Hall).

Descendez à City Hall et vous verrez les remparts de la ville de Jérusalem et longez-les en les gardant sur votre gauche pour arriver à Jaffa Gate, principal lieu de rencontre des tours organisés.

Si vous aviez pris le tram vers la gauche vous vous seriez dirigés en direction du Musée Yad Vashem (musée de l’Holocauste). La sortie est la dernière station Mount Herzl.

Faites escale en Israël avec cet article : 10 bonnes raisons de visiter Israël

Est-il mieux de prendre un tour pour visiter la ville ?

Absolument ! Tout dépend de votre style de voyage, mais si vous êtes du genre indépendant, je suggère de vous rendre par vous-même à Jérusalem et d’ensuite prendre un tour sur place pour bénéficier d’une certaine liberté.

Car si vous n’avez qu’une journée à passer dans cette ville (où l’on peut facilement y passer une semaine), il faudra sélectionner les activités tout en goûtant un peu à tout.

Par contre, si vous préférez du tout inclus, voici un tour avec Get your Guide qui pourrait vous intéresser.

Faites escale en Jordanie et Petra avec : visite de Petra au départ de Jérusalem ou de Tel-Aviv

Pour les tours une fois sur place, je propose deux choix. Les deux sont offert en anglais.

1.Si vous êtes capable d’arriver pour le tour gratuit de Sandemans à 8 h 45 AM, choisissez celui-là pour avoir une vue d’ensemble de la vieille ville. Ce tour part de la porte de Jaffa et vous fait marcher dans les quatre quartiers de la ville fortifiée de Jérusalem (musulman, juif, arménien et chrétien). La visite se termine dans le quartier chrétien devant l’Église du Saint-Sépulcre où vous pourrez une fois le tour terminé, visiter l’église par vous-même.

Le hic c’est qu’il y a tellement d’histoire dans cette église (c’est là que Jésus aurait été crucifié, enterré et ressuscité) que c’est un peu dommage de ne pas trop comprendre ce que l’on voit. Vous pouvez toujours avoir un Lonely Planet en main pour vous y référer lors de la visite.

2. Par contre si vous arrivez plus tard, je prioriserais le tour de 11 AM, le HOLY CITY TOUR qui inclut la visite sur le Mont du Temple (où se trouve le Dôme du Rocher, emblème de la ville et le lieu le plus sacré pour les Juifs, car c’est là que Abraham aurait offert en sacrifice son fils Isaac à Dieu. Le Dôme du Rocher est aussi le troisième lieu saint d’islam, car c’est là que Mahomet serait monté au paradis. ) (30 euros)

Comme les touristes ne sont admis que pendant certaines heures sur le Mont du Temple, un tour est vraiment conseillé et facilite le processus de sécurité.

La visite se termine dans l’Église du Saint-Sépulcre avec en bonus des explications plus claires et vous verrez dans les caves de l’église, des tombeaux juifs datant de plus de 2000 ans … donc oui, il se pourrait que Jésus ait été enterré quelque part par là.

La visite n’inclut pas l’attente dans le tombeau de Jésus. Si vous voulez y entrer, vous pouvez faire la file par la suite si le cœur vous en dit.

Est-ce possible d’insérer un vœu dans le Mur des Lamentations (Western Wall)?

Oui, mais la visite du mur n’est pas inclus dans les tours. On le voit avec les deux tours que je vous propose, mais on n’entre pas sur le site.

Vous pouvez y accéder par la suite par vous-même (l’entrée est gratuite). Des indications sont affichées partout dans la ville alors vous pouvez y aller avant votre tour de 11 AM ou après.

Soyez respectueux ! On demande de ne pas prendre de photos, surtout pendant le Shabbat. Vous aurez peut-être de la difficulté à vous frayer un chemin jusqu’au mur, mais une fois arrivé et votre vœu inséré, faites marche arrière au lieu de tourner le dos au mur.

Fait intéressant : Les Juifs prient contre le Mur des Lamentations (Western Wall), car c’est le mur qui est le plus rapproché du Dôme du Rocher, le vrai lieu saint pour les Juifs. En fait, ce n’est pas le mur qu’ils prient, mais leur temple qui a été détruit dans l’histoire et maintenant occupé par les musulmans.

Quel est le meilleur endroit pour prendre une belle photo de la ville de Jérusalem ?

On dit que c’est depuis le Mont des Oliviers. Par contre, si vous ne disposez que d’une journée de visite, je ne suis pas certaine que cela vaille la peine de vous y rendre. Ce n’est pas à côté, à moins que vous preniez un taxi pour sauver du temps.

Une autre très bonne option est depuis la tour de l’Église du Rédemption, située dans le quartier chrétien (15 NIS). Après votre visite de l’Église du Saint-Sépulcre, faites un arrêt à cette église et montez jusqu’en haut. La vue est superbe et un bon compromit à celle du Mont des Oliviers.

 

Que puis-je visiter d’autre ?

Si vous n’avez qu’une journée, je pense qu’il faut prioriser la visite de la vieille ville avec un tour d’horizon. Marchez dans la ville par vous-même après la visite guidée et insérez un vœu dans le Mur des Lamentations.

En parcourant la ville, vous allez vous en imprégner. Dégustez un jus frais, car il y a en a partout et ils sont délicieux.

Il y a aussi un tour que j’ai bien aimé et qui est la Cité de David. La porte d’entrée est hors des remparts. C’est là que vous pouvez parcourir des tunnels vieux de plus de 4000 ans, car c’est le lieu d’origine de la ville de Jérusalem. Bien sûr, si vous n’avez qu’une journée, il faut sauter cette activité.

Le musée Yad Vashem (le musée de l’Holocauste) est aussi à conseiller, mais pour une autre journée, car il faut disposer d’assez de temps pour le visiter. Comptez au moins 3 heures.

Pour s’y rendre, il faut prendre le tram en direction opposée à la vieille ville. Dernière sortie. Station Mount Herzl.

(Fermé le vendredi à partir de 14h jusqu’au dimanche. Ouvert le jeudi de 9h à 20h. Ouvert du dimanche au mercredi de 9 h à 17h)

Où manger ?

Au marché Mahane Yehuda ! À voir absolument ! Je suggère de faire votre visite de la ville et qu’au retour, de faire un stop à la station de tram Mahane Yehuda. Là, promenez-vous dans les rues du marché. Vous allez pouvoir déguster de tout ce que l’Israël a à offrir. La nuit, le marché se transforme en lieu de fête où les gens prennent un verre dans les bars du marché.

Un restaurant que j’aurais vraiment aimé essayer est le Machneyuda. Il faut réserver et s’il n’y a pas de places, le même propriétaire détient un autre restaurant qui est juste en face et tout aussi attrayant. Si vous êtes capable d’avoir une réservation, je suis certaine que vous allez adorer. Il est situé près du marché.

Comment dois-je m’habiller ?

Tel-Aviv est très libertine en comparaison à Jérusalem. Dans la ville sainte, vous devez porter des vêtements longs qui couvrent bien vos membres. J’apporterais aussi un foulard au cas où. Pour les signes religieux visibles, ne pas les montrer lorsque vous entrez sur le Mont du Temple. (De toute façon, votre guide vous le dira …)

En résumé ?

  1. Départ en bus de la gare centrale de Tel-Aviv jusqu’à Jérusalem.
  2. Prenez le tramway à la sortie de la gare direction Jaffa Hall, City Hall.
  3. Prenez un tour guidé de la ville. Soit Holy City à 11 AM ou tour gratuit général.
  4. Visitez l’Église du Saint-Sépulcre par vous-même à la fin du tour.
  5. Montez en haut de l’Église du Rédempteur pour avoir une vue sur la ville.
  6. Entrez sans tour sur le site du Mur des Lamentations et insérez un vœu dans le mur.
  7. Retour par tram et sortir à la station Machane Yehuda pour visiter le marché Mahane Yehuda.
  8. Retour à Tel-Aviv.

Pour plus d’informations sur la ville de Jérusalem, visitez le site officiel.

Si vous désirez voir un vidéo réalisé par Rahul Jagtiani, un ami que j’ai rencontré à l’évènement TBEX international , le voici. C’est assez complet et ça donne le goût de passer quelques jours dans la ville.

Un merci spécial à iTravel Jerusalem, City of David, Musée Yad Vashem et TBEX international pour l’organisation de cette visite. Comme toujours mes recommandations ont été testées et appréciées. Bon vol!

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à mon blogue. Suivez-moi sur Facebook ou sur Instagram. Et surtout, découvrez les dessous de l’aviation en lisant mes livres!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!