Chroniques

Image du site http://www.lhotessedelair.com
26 janvier 2017
Par Elizabeth Landry

Cinq articles de voyage d'une hôtesse de l'air en escale

Vous vous demandez peut-être qu’est-ce qu’une hôtesse de l’air trimballe dans sa valise?  C’est simple: des articles pratiques, faciles à transporter, à la touche «fashion». Je vous présente donc 5 articles qui voyagent toujours avec moi lors d’une escale. Ils sont pour moi indispensables et rendent mon métier plus facile. Et vous, quels sont les articles qui ne vous quittent jamais?

1 . La montre aux 29 fuseaux horaires

Fini les questions auxquelles je ne peux plus répondre. « Combien de temps reste-t-il au vol?» « Quelle heure est-il à Punta Cana, Paris, Athènes? ». Cette montre conçue par Casio détient toutes les réponses. Elle possède 29 fuseaux horaires et un compte à rebours pour calculer le temps de vol restant. Elle peut aller sous l’eau (sous la douche) donc je ne l’enlève presque jamais.

2. Ma trousse de voyage MUJI

J’ai découvert les boutiques MUJI il y a quelques années en attendant un avion dans le terminal JetBlue à Newark. C’est la boutique des items de voyages de toutes sortes. Je suis tombée en amour avec cette trousse de voyage qui m’accompagne partout là où je vais.

3. Huile essentielle à la lavande

C’est bien connu, la lavande apaise avant le sommeil mais «éloigne» en théorie les punaises de lit! Autant mettre toutes les chances de notre côté alors en arrivant dans ma chambre d’hôtel, j’en asperge au coin du lit. Après ma douche j’en applique sur mes jambes… oui je suis devenue parano! J’en mets aussi quelques gouttes sur mes tempes avant d’aller dormir, l’odeur me fait du bien.

4. L’Huile Prodigieuse NUXE (50 ml)

Je l’ai découvert en allant à la pharmacie pas chère près de la Défense à Paris. Comme les produits sont souvent en rabais j’ai décidé de me gâter. Depuis, j’en apporte toujours un flacon dans ma valise. Après ma douche, j’en mets sur mon corps et après m’être coiffée pour mon vol, j’en applique sur la pointe de mes cheveux pour un éclat brillant de ma queue de cheval. Et ça sent divin!

5. Sac à dos Longchamp

Voici un article qui coûte un peu cher au Québec mais qu’à Paris je déniche pour la moitié du prix… Ce sac à dos pliable se glisse dans ma valise et lorsque j’arrive à destination je peux autant l’utiliser pour aller à la plage que pour sortir un soir. Il est fabriqué en nylon donc je peux le nettoyer facilement. Il est suffisamment petit pour ne pas être encombrant et suffisamment gros pour y glisser ma caméra professionnelle et même quelques emplettes. I’m in love ♥

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
13 décembre 2016
Par David Benoit

Truc pour livrer un "cadeau" dans une toilette d'avion

Toutes les semaines, je rencontre des passagers qui font des excès. Pour certains, les vacances au soleil ne sont pas nécessairement signe de repos, mais plutôt de «ON SE PÈTE LA FACE! ». Ces gens reviennent au Québec épuisés voire détruits car ils ont bu des mélanges assez douteux ou même contracté la fameuse  «tourista».

L’an dernier, j’effectuais un vol du Mexique vers Montréal. Tout juste avant l’atterrissage, un homme à la mi-trentaine, musclé du genre Occupation Double, s’approche de moi:

– « Monsieur, je m’excuse de vous déranger, mais je viens d’utiliser la toilette et ça l’a collé au fond…», m’annonce-t-il gêné.

J’ai le goût de crier «SEIGNEUR!» mais je me retiens.

Juste avec son «Monsieur» et la formule de politesse qui s’en est suivie, j’ai compris de quoi il s’agissait.

Malgré ma jeune carrière, j’ai cessé de compter le nombre de fois où un passager est venu me voir avec ce même ton malaisé. Une fois, une dame bien habillée est entrée dans la toilette pour se libérer. Lorsqu’elle en est ressortie, elle s’est précipitée vers ma collègue pour l’aviser qu’un CADEAU se trouvait collé à la paroi interne de la cuvette. Malgré les nombreuses tentatives de tirer la chasse d’eau, le capricieux refusait catégoriquement de collaborer.

De la jeune fille en larmes à la femme en talons hauts, le ton reste le même: ANGOISSÉ et GÊNÉ.

J’aimerais beaucoup vous aider. Mais avant je dois vous expliquer le pourquoi du comment.

Les toilettes d’avion, un engin pas comme les autres

Ah ces toilettes d’avion ! Vous savez, ces cabines étroites et sales? Oui oui, je dis bien sales. Vous devriez y penser à deux fois avant d’y apporter votre tendre moitié… Sachez que ces toilettes ne flushent pas de façon régulière comme celles que vous utilisez à la maison.

Ce sont des toilettes sèches et elles fonctionnent par succion en aspirant tout le contenu pour le rediriger vers un réservoir inférieur dans l’avion. Lorsque vous appuyez sur le bouton faisant office de chasse d’eau, la trappe séparant la cuvette du réservoir s’ouvre. La différence de pression entre la cabine principale et le réservoir à déchets entraîne ainsi le contenu dans la cuve inférieure. Sans eau. Comme par magie. Avec en prime, un terrible bruit qui fait peur aux enfants.

En général, tout se passe bien… sauf quand les CADEAUX arrivent. Là, la situation peut s’avérer vraiment indésirable.

Glamour le métier d’agent de bord? Vous devinez qu’on ne peut pas rester insensible devant ce genre de situation. On doit intervenir et mettre de jolis gants de plastique afin de déloger l’ami en déversant de l’eau bouillante ou utiliser une autre tactique.

J’ai donc trois conseils à vous livrer:

1.« Retenez-vous donc! »

Si vous en êtes capable, s’il vous plaît, retenez-vous jusqu’à votre arrivée à destination. Les toilettes d’aéroport sont souvent beaucoup plus propres que les toilettes d’avion et vous ne risquez pas d’empester la cabine et d’incommoder vos concitoyens voyageurs.

Bon, vous êtes sur le point d’éclater? OK! Calmez-vous et rendez-vous à la toilette la plus proche en prenant soin de verrouiller la porte. J’insiste sur ce point, car vous êtes plusieurs à l’oublier mais il ne faudrait pas exposer votre musée des horreurs à la prochaine personne venue soulager son envie.

Maintenant, écoutez mon prochain conseil:

2. Truc de pro

Après avoir verrouillé la porte, mais avant d’entreprendre votre besogne, vous devez tapisser le fond de la cuvette avec du papier hygiénique. Soyez généreux. Étendez-en partout. Une fois cette étape dûment accomplie, allez-y. Procédez à l’accouchement!

Aussitôt le nouveau-né expulsé, tirez la chasse d’eau et notez le résultat. La cuvette est propre comme un sou neuf! En fait, ce joli papier peint que vous avez pris soin d’étaler a empêché votre progéniture de coller à la paroi réduisant ainsi les risques d’intoxication et d’odeurs nauséabondes.

Dernier conseil:

La prochaine fois que vous prendrez l’avion, si jamais vous devez absolument livrer un cadeau dans la toilette et que la chose se passe mal, lorsque vous aurez terminé, sortez et ne faites semblant de rien. Courrez ensuite le plus vite possible vers votre siège. Personne ne saura que l’orpheline au fond du «bol» est vôtre et vous resterez crédible aux yeux de l’équipage de bord.

En espérant vous croiser sur un prochain BOL ! EUH… VOL !


À propos de notre collaborateur

David a grandi dans les dépanneurs, une entreprise familiale. C’est lors d’un voyage en Italie à 18 ans qu’il décide de devenir agent de bord. La passion du voyage était née. Il a visité tous les continents à l’exception de l’Antarctique. Ses plus belles découvertes sont le Népal, la Namibie, l’Autriche et la Corée du Sud. Il aime le ski alpin, les chats et Céline! Il l’a vu 9 fois en show à Las Vegas. «C’est la meilleure chanteuse au monde! », clame-t-il.

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
12 décembre 2016
Par Elizabeth Landry

5 Idées cadeaux pour parfaits voyageurs

Ils voyagent avec moi lors de chaque escale. Ils ont été testés à maintes reprises et rendent ma vie de grande voyageuse plus facile et légère. Quels sont ces articles indispensables qui se retrouvent dans ma valise? Les voici.

1.Mini Parfum à bille chez Sephora

Une bouteille de parfum occupe à mon avis trop d’espace dans une trousse de voyage. J’ai découvert la version mini de mon parfum préféré chez Sephora. On y retrouve une gamme exhaustive de fragrances, je suis certaine que la vôtre s’y trouve.

Parfum à bille format voyage –  10 ml – le prix varie selon la fragrance, environ 35 $

 

 


 

2.Bouteilles de voyage HumanGear

J’en ai testé des bouteilles de voyage et je peux vous dire que ce sont les meilleures. Elles sont conçues en silicone et ne craquent pas lorsqu’on les presse pour faire sortir le liquide. Avec la pression de l’avion, elles ne coulent pas non plus. L’ouverture du contenant est grande et permet de bien remplir la bouteille de revitalisant car souvent, comme ce liquide est plus épais, il bouche le trou et empêche le remplissage.

Bouteilles de voyage HumanGear (moins de 100 ml) – Plusieurs formats disponibles. Mon préféré 60 ml – 8,49 $ la bouteille – Disponible également chez MEC.


3. Sac à Chaussure de Mochithings

Dans une valise, chaussures et vêtements se côtoient. Pour ne pas salir mon uniforme ou ma robe préférée, j’insère mes espadrilles dans un sac protecteur conçu pour les chaussures. La pochette est suffisamment grande pour deux ou trois paires de chaussures.

Sac à Chaussure Mochithings – 17,95$ – Offert dans plusieurs couleurs


 

4. Paire de sandales Havaianas Flash Urban

J’ai acheté ce modèle de flip-flop, il y a quelques années au Portugal. Depuis je ne reçois que des compliments. C’est le seul modèle qui ne me fait pas d’ampoules et qui me permet d’aller à la plage et de marcher des heures dans une ville. Comme il s’accroche bien au talon et que son style fait plus chic qu’une flip-flop conventionnelle, je peux le porter autant en bikini qu’avec une robe de soirée.

Sandales Havaianas, modèle Flash Urban, Offert en GOLD et NOIR – 28 $

 


 

5. Carnet de notes Moleskine format poche

Pour ne jamais oublier les endroits que j’ai visités et appréciés, le carnet de notes Moleskine est pour moi un indispensable. Il se glisse facilement dans mon sac à main car il est plus petit que le format livre standard (que j’aime bien aussi). Il a une pochette intérieure pour y glisser des cartes d’affaires et il se referme avec un élastique ainsi les pamphlets touristiques que vous y avez insérés ne s’échapperont pas.

Carnet de note Moleskine  – 16$ Format Poche – 24 $ Format Standard

Poursuivre la lecture
Partagez!
Image du site http://www.lhotessedelair.com
16 novembre 2016
Par Elizabeth Landry

Comment devenir agent de bord au Québec et hôtesse de l'air en France?

Qu’il est mystérieux mon métier! Je pense que je pourrais écrire une thèse à son sujet et qu’après encore 500 pages, il susciterait des points d’interrogation. La plupart d’entre vous me questionne pour plusieurs raisons mais celle qui revient davantage est «Comment faire pour devenir hôtesse de l’air?» Voici donc un abrégé de la situation.

Le métier d’hôtesse de l’air en France versus au Québec?

D’abord, vous devez savoir que le processus d’embauche est différent d’un continent à l’autre.

On parle les deux le français mais en France, devenir PNC (personnel naviguant commercial) est plus compliqué qu’au Québec.

Au Québec, comment ça marche?

Pour travailler à 36 000 pieds, il faut attendre que les compagnies aériennes embauchent.  Vous devez donc visiter leurs sites internet régulièrement afin de savoir s’il y a des ouvertures de postes. Une fois que l’appel d’offres est disponible, lisez les exigences, mais en général elles ressemblent un peu à ça:

  • Être âgé d’au moins 18 ans
  • Être de citoyenneté canadienne ou avoir le statut de résident permanent
  • Détenir un Diplôme d’Études secondaires ou l’équivalent
  • Être bilingue (français et anglais)
  • La maîtrise d’une troisième, voire d’une quatrième langue est un atout.
  • Avoir accumulé de l’expérience dans le domaine du service à la clientèle

Lorsque vous serez convoqué pour une entrevue et que la compagnie retiendra votre candidature, vous devrez par la suite:

  • passer un examen médical afin de s’assurer que vous êtes en bonne santé

Si cette étape se passe bien, c’est la compagnie qui vous formera pendant un nombre x de semaines (généralement entre 4 et 6 semaines). Vous devez réussir cette formation et également subir une enquête de sécurité et de fiabilité auprès de Transport Canada qui devra s’avérer positive.

Vous avez le goût de connaître les dessous du métier? C’est mon livre qu’il faut lire!

En France, comment ça marche?

La grosse différence entre le Québec et la France c’est que dans l’Hexagone, il faut d’abord suivre par soi-même une formation professionnelle avant de pouvoir même postuler pour un poste d’hôtesse de l’air auprès d’une compagnie aérienne.

Comment s’appelle cette formation? Avant elle s’appelait CSS (Certificat sécurité sauvetage) pour devenir en 2008, CFS (Certificat formation sécurité) pour encore être renommée en 2013 CCA (Cabin Crew Attestation). Tous ces termes sont la même chose mais maintenant il faut utiliser CCA.

Vous ne pouvez pas appliquer pour une compagnie comme Air France, si vous n’avez pas en poche votre certificat réussi, celui-ci ayant été délivré par des écoles de formations agréées par la DGAC (Direction générale de l’aviation civile).

Avant de vous inscrire et de payer une telle formation, vous devez vous assurer de répondre aux exigences:

  • Avoir entre 18 et 35 ans.
  • Mesurer un minimum de 1 mètre 58 pour les filles et minimum de 1 mètre 68 pour les garçons avec une bonne harmonie taille / poids.
  • Être Français ou un ressortissant de l’Union Européenne.
  • Détenir un BAC. (Air France demande la photocopie du BAC pour votre candidature, les autres demandent un niveau terminal avec une bonne culture générale)
  • Être en bonne santé. (Il faut obtenir l’attestation d’aptitude physique et mentale auprès d’un centre médical approuvé par le CEMPN (Centre d’expertise médicale du personnel navigant). Voir une autre liste ici.
  • Parler bien l’anglais.
  • Il faut savoir nager : attestation de 50 m en moins de 2 minutes demandée par la Direction générale de l’aviation civile pour passer l’examen pratique

Questions fréquentes:

Au Québec, les formations offertes par le Collège Sigma ou le Collège April-Fortier sont-elles requises pour être embauché par les compagnies aériennes canadiennes?

Non. La plupart des compagnies aériennes vous offrent elles-mêmes une formation adaptée à leurs besoins respectifs, car vous apprenez en détail les mesures de sécurité propres à chaque type de leurs appareils.

Par contre, bien que non requises, ces formations offertes par des collèges privés peuvent tout de même vous offrir un avantage sur d’autres candidats lors de la sélection. Par exemple, vous serez initié au Lexique de Transport Canada, à la réglementation gouvernementale ou à connaître les responsabilités de l’agent de bord ce qui pourrait vous aider à offrir une meilleure performance en entrevue.

L’entrevue? Que faut-il savoir?

Sans trop vous dévoiler des secrets car les compagnies aériennes désirent garder ce processus assez mystérieux, je peux tout de même vous donner quelques indications pour maximiser vos chances de réussite.

  • Priorisez une tenue professionnelle qui inspire déjà l’image d’un uniforme

Ayez l’air professionnel et incarnez l’image d’un agent de bord. Ce qui veut dire: une chemise, un veston, une jupe ou un pantalon propre. Pas de décolleté plongeant. Attachez-vous les cheveux et soyez bien mis. Oubliez votre désir de vous démarquer par votre style. C’est par l’attitude qu’il faudra le faire.

  • Soyez souriant et naturel
  • Souvenez-vous des tâches premières d’un agent de bord qui sont la sécurité et la sûreté des passagers et des membres d’équipage.
  • Rappelez-vous que les voyages ne sont pas une priorité dans l’obtention du poste.
  • Inspirez la patience, la capacité de travailler en équipe et une grande capacité d’adaptation
  • Donnez le goût à votre intervieweur de travailler avec vous!

Quel est le salaire moyen d’un agent de bord à ses débuts?

Le salaire d’un agent de bord varie selon la compagnie pour laquelle il travaille, son ancienneté, son poste (chef de cabine ou directeur de vol par exemple), les primes de vol qu’il obtient et le nombre d’heures volées dans le mois.

En France, le salaire mensuel net débuterait autour de 1200 € (+ primes de vol) et en fin de carrière, il pourrait atteindre 3500 €.

Au Québec, le salaire moyen d’un agent de bord tourne autour de 30 000 $ par année. Chaque compagnie détient son propre barème de salaire mais lorsque l’on commence, ça peut tourner autour de 24 $ de l’heure, ce qui est très peu étant donné que les lois en matière de transport aérien ne permettent pas de voler plus d’un certain nombre d’heures par mois. Le salaire approximatif des nouveaux agents de bord tourne alors autour de 22 000 $ par année…

Pour avoir plus de détails sur le salaire moyen de chaque compagnie, vous pouvez consulter le site GlassDoor.ca qui donne une approximation pour plusieurs compagnies aériennes canadiennes.

Puis-je avoir un deuxième emploi pour arrondir mes fins de mois?

En effet, plusieurs nouveaux agents de bord détiennent un autre emploi lorsqu’ils commencent. Si votre deuxième employeur est compréhensif et flexible, car vos horaires de vol changent d’un mois à l’autre, vous ne devriez pas avoir de problèmes.

Quel est l’horaire type d’un agent de bord?

À cette question, je vous suggère de consulter mon article Le métier d’agent de bord, un métier méconnu, qui pourra certainement vous éclairer davantage. En parcourant aussi les commentaires en bas de page de l’article vous trouverez plusieurs réponses à vos questions.

Je vous souhaite bonne chance dans la quête de votre future carrière et bon vol!

Pour connaître les dessous du métier, c’est mon livre qu’il faut lire!

Enregistrer

Enregistrer

Poursuivre la lecture
Partagez!